Première rencontre du Conseil pour lamélioration des conditions en salle de classe

first_imgLe Conseil pour l’amélioration des conditions en salle de classe entamera trois jours de rencontres le mardi 21 mars, à Halifax. « Il s’agit d’une occasion de travailler en collaboration afin d’aborder les problèmes qui ont un impact sur l’environnement en classe, selon les enseignants, affirme Karen Casey, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. J’ai hâte de lire les recommandations du conseil pour l’amélioration de notre système d’éducation. » Le conseil disposera de 20 millions de dollars sur deux ans pour aborder les problèmes qui incluent : le rassemblement des données et la production de rapports l’appréciation du rendement et l’évaluation les dates des journées consacrées aux tâches administratives par rapport aux périodes de l’année scolaire consacrées à la préparation des bulletins scolaires la politique sur l’assiduité des élèves la technologie et les procédures de travail, dont PowerSchool et TIENET (Technology for Improving Education Network) le champ d’exercice pour les enseignants la planification de la réussite des élèves la complexité des salles de classe la taille des classes à tous les niveaux la politique sur la discipline des élèves Les 14 membres du conseil incluent neuf enseignants choisis par les directeurs généraux des conseils scolaires, ainsi qu’un élève, un parent et une conseillère en orientation choisis par le gouvernement. Le conseil est coprésidé par deux personnes, l’une nommée par le gouvernement et l’autre nommée par le Syndicat des enseignants de la Nouvelle-Écosse. Les recommandations initiales du conseil doivent être soumises au plus tard le 28 avril. Des renseignements supplémentaires sur le conseil, y compris sur les membres, se trouvent au www.ednet.ns.ca/fr/classroomcouncil.last_img

Posts Tagged with…

Write a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *